Mes dernières lectures #1

Parce que certains livres ont le pouvoir de nous faire voyager depuis notre canapé et que la lecture est une source puissante d’inspiration et d’imagination, j’ai souhaité lancé sur ce blog une nouvelle rubrique dans laquelle je vous partagerai une sélection de mes dernières lectures autour du voyage, en essayant d’être assez régulière !

———

Sur les chemins noirsSur les chemins noirs – Sylvain Tesson

Sur les chemins noirs est le dernier récit autobiographique de Sylvain Tesson, l’un de mes auteurs préférés. En 2014, il fait une mauvaise chute en escaladant une façade et se retrouve cloué sur un lit d’hôpital pendant plusieurs mois. L’année suivante, après des mois de rééducation, il entreprend une longue randonnée thérapeutique et décide de traverser la France du Mercantour aux côtes du Cotentin en évitant les zones urbaines. Au travers des Cévennes, du Massif central, de la Touraine et enfin de la Normandie, l’écrivain et voyageur nous emmène sur ce qu’il appelle les « chemins noirs » de France, ces routes oubliées de la société mondialisée. Avec humour et sarcasme, Sylvain Tesson nous fait vivre pleinement ce périple en solitaire qui semble tellement vital pour sa personne.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre, c’est le fait qu’au fil des régions, le lecteur suit l’évolution des paysages et des pensées de l’auteur, entre poésie, ruralité, réflexions sur l’histoire, sur les effets du développement territorial en France, et idées noires de l’auteur rétablissement. Ce récit est également une autre belle preuve qu’il ne suffit pas forcément d’aller à l’autre bout du monde pour être dépaysé, et que la France a encore beaucoup à offrir, si tant est qu’on veuille bien lui accorder du temps.

———

L'AlchimisteL’Alchimiste – Paulo Coehlo

Traduit dans 80 langues, ce conte philosophique de l’auteur brésilien Paulo Coehlo est rapidement devenu un best-seller mondial. Je l’ai découvert assez tard, malgré de nombreuses recommandations depuis des années, et je dois avouer que j’ai commencé ce livre un peu à reculons. C’est un peu comme le dernier super film qui vient de sortir et que tout le monde a vu et te conseille d’aller voir au cinéma.

Le livre se lit très facilement, suivant l’histoire de ce jeune berger espagnol dont le périple le mène à travers le désert jusqu’aux grandes Pyramides en Egypte, à la recherche d’un trésor et de sa « légende personnelle ». Au cours de ce voyage qui se veut initiatique, le berger rencontre différents personnages qui vont tous lui apporter une certaine vision de la vie et lui délivrer un message philosophique.

Au-delà des nombreuses références à la religion qui personnellement ne m’ont pas profondément touchées, j’ai particulièrement aimé les différents messages philosophiques que chacun peut s’approprier à sa guise. Apprentissage, destin, richesse, amour, sagesse, tout est évoqué dans ce conte, et je crois que c’est ce qui en fait sa puissance, tout en le gardant accessible au plus grand nombre.

———

passagère du silencePassagère du silence – Fabienne Verdié

Alors qu’elle n’a que 22 ans, Fabienne Verdié part seule étudier les arts calligraphiques anciens dans une Université chinoise, plus exactement à Chongqing. Elle rencontre parmi les derniers grands maîtres qui ont survécu à la Révolution Culturelle et nous dresse une autobiographie poignante et vivace. Au-delà de son impressionnant parcours d’apprentissage, ce que j’ai aimé particulièrement dans ce récit est la retranscription du quotidien dans la Chine des années 80, vécue de l’intérieur, au plus proche de ses habitants, de leurs espoirs, de leurs déceptions. A cette époque, la Chine était alors encore très empreinte et meurtrie par les politiques autoritaires, et commençait tout juste à s’ouvrir au monde.

L’histoire de Fabienne Verdié est au final un incroyable témoignage historique, écrit avec beaucoup d’humilité et de réalisme. J’ai également adoré les enseignements des grands peintres chinois et les discussions à la fois pleines de poésie et de rudesse entre ces grands maîtres et Fabienne Verdié.

 

———

my tailor is an expatMy Tailor is an Expat – Mathilde Patterson

C’est après 4 ans d’expatriation et de réflexion à Bangkok que Mathilde ouvre son blog sur la vie des expatriés Français (My Tailor is an Expat). En 2017, riche de son expérience, elle sort son premier livre éponyme qui regroupe les meilleures chroniques de son blog triées dans 9 chapitres allant de la définition de la femme d’expat aux « visiteurs d’expats » en passant par l’incontournable Association d’Accueil.

Avec beaucoup d’ironie et un sarcasme que j’ai adoré, Mathilde dévoile la vie dorée (ou pas) des expatriés à l’étranger. Etant moi-même expatriée depuis 5 ans, j’ai pris un malin plaisir à retrouver certains de mes confrères dans les pages de ce livre, et j’ai également été parfois assez surprise de me retrouver dans certaines chroniques, malgré moi pour la plupart du temps !

Vous pouvez vous procurer le livre en ligne ou, pour les expatriés, il est également disponible dans de nombreuses villes autour du globe. La liste des points de vente ici. Ce livre fera un excellent cadeau à offrir à un ami ou un membre de votre famille qui habite à l’étranger !

———

dans les forêts de sibérieDans les forêts de Sibérie – Sylvain Tesson

Incontournable dans la bibliothèque de tout voyageur qui se respecte, Dans les forêts de Sibérie est selon moi l’un des meilleurs livres de Sylvain Tesson, écrivain et voyageur français. Celui qui s’auto-surnomme “wanderer” est adepte du voyage solitaire, à pied, dans les immensités du globe.

Dans cet essai autobiographique, il nous partage le journal de bord et carnet intime qu’il a tenu pendant 6 mois, alors qu’il est parti s’installer seul dans une cabane en bois au fin fond de la Sibérie, au bord du lac Baïkal. Entre pêches, randonnées, lectures, une rupture et (beaucoup de) vodka, à 120km de la ville la plus proche, le lecteur est plongé dans l’intimité d’une âme solitaire et poète, au coeur d’un paysage sauvage, hostile et pourtant incroyable.

On entend parfois dire « un jour, j’irai partir vivre dans une cabane au fond des bois ». Sylvain Tesson l’a fait en solitaire et nous partage son expérience avec une humanité touchante.

 

———

Est-ce que vous avez lu un de ces livres ? Lequel vous tente le plus ?

Que lisez-vous en ce moment ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s