Kokkoya Organics : les veggie box débarquent à Yangon !

Fin 2017, une amie qui vit aussi à Yangon m’a parlé d’un nouveau projet en ville : une ferme bio et urbaine destinée à former la nouvelle génération à l’agriculture biologique tout en cultivant des produits frais pour les communautés locales. Si vous avez déjà entendu parler des paniers paysans de l’AMAP en France, c’est à peu près le même principe.

Après une petite visite à la ferme, convaincue par le concept et l’équipe, ni une ni deux, je m’inscrivais pour recevoir les toutes premières veggie box pendant tout le mois de janvier. Après 4 veggie box, je reviens aujourd’hui sur mon expérience.

Commençons d’abord par le projet, car non seulement le concept est génial, mais les valeurs de l’équipe et le but final de cette entreprise le sont tout autant !

Le projet

A l’origine du projet, la fondatrice Caitlin est partie d’un constat simple : il est (pratiquement) impossible d’avoir accès à des légumes bio, frais et produits localement au Myanmar. Que ce soit sur les marchés de rue ou dans les quelques supermarchés  à notre disposition en ville, la plupart des légumes sont boostés aux pesticides, emballés à outrance dans des sacs plastiques, importés de Chine, Thaïlande… parfois même des Etats-Unis ! Hormis quelques exceptions (les mangues de saison sont divines ici !), le choix est faible.

Processed with VSCO with hb2 preset
Légumes sous plastiques dans l’un des plus grands supermarchés de Yangon

Dans le but d’y remédier, elle se lance en novembre 2017 dans la folle aventure de créer sa propre ferme à Yangon. Après une campagne de collecte de fonds réussie, le lancement du projet peut débuter.

L’équipe est composée de Caitlin et de 4 jeunes birmanes venant de différentes régions du Myanmar.

Une fois que la ferme sera bien établie et pérenne, à terme, le but est de devenir une ferme-modèle et d’inviter d’autres fermiers et agriculteurs à des ateliers et des formations pour les aider à s’orienter progressivement vers des méthodes d’agriculture plus sûres pour le consommateur et plus respectueuses de l’environnement.

En attendant d’atteindre son objectif, les récoltes de la ferme sont partagées entre les membres de la communauté dont je fais partie, sous forme de livraison hebdomadaire de panier bio. L’occasion de renouer avec la nature dans nos assiettes chaque semaine, de déguster des produits frais et sains et de découvrir de nouveaux légumes jusqu’à maintenant inconnus au bataillon !

La ferme

Aidée de son équipe et d’amis qui habitent à Yangon, Caitlin s’attaque au chantier de la ferme fin 2017.

Site Before
Le site de la ferme vu d’en haut, avant les travaux

J’ai eu la chance de visiter la ferme début janvier et j’ai été impressionnée par la beauté et l’organisation minimaliste de cette petite ferme.

Parmi les légumes qu’on peut y trouver, je vous invite à continuer la lecture, je vous détaille le contenu des veggie box reçues plus bas !

Processed with VSCO with hb2 preset

Processed with VSCO with hb2 preset

Processed with VSCO with hb2 preset
Fleurs de courgette !

Processed with VSCO with hb2 preset

Les veggies box

Pendant le mois de janvier, nous étions 27 membres de la communauté à recevoir chaque mercredi une nouvelle veggie box. Je vous les présente ci-dessous, visuels à l’appui.

Parmi les légumes et herbes de saison que nous avons pu recevoir : citronnelle, radis roses et radis blancs, roselle (variété d’hibiscus, délicieux en infusion !), épinards, moutarde épinard (ou komatsuna), basilic, moutarde brune (ou moutarde chinoise), gombo, variété d’aubergines et champignons (pleurote en huître, oreille de Judas et volvaire volvacée), haricots verts, aubergines, bébé carottes, bébé betterave, chou de Chine (ou bok choy), miel pur de fleur de jujube, chou kale, roselle, mix de salade (roquette, laitue lollo, feuilles de radis, moutarde violette), coriandre.

Processed with VSCO with hb2 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb2 preset

Voilà des exemples ce que nous avons pu cuisiner : omelette aux épinards et champignons, curry de légumes au lait de coco, apéro de crudités, lasagnes aux légumes…

Mon avis

Je dois vous avouer que j’appréhendais un peu au début, moi qui ne cuisine pas beaucoup et, lorsque je cuisine, n’utilise que les ingrédients que je connais, en allant au plus rapide et au plus simple, sans trop m’aventurer. Alors, quand j’ai reçu mon premier panier bio, je ne savais pas vraiment par quoi commencer, ni comment m’y prendre…! Heureusement que la communauté de Kokkoya Organics a des membres hyper sympas (et bien meilleurs cordons bleu que moi !) qui partagent leurs recettes en ligne, sur le groupe commun de l’association. J’ai donc pu piocher des idées rapidement et je dois avouer que le fait de cuisiner plus sainement m’a fait du bien !

Les points positifs :

  • Moins de courses et de déchets !
  • Le fait de ne pas choisir ce que je consomme était un point négatif au départ dans mon esprit, mais j’ai finalement trouvé intéressant d’adapter mes repas en fonction des légumes que j’avais reçu la semaine, cela m’a poussé à découvrir des légumes méconnus, à cuisiner différemment et à apporter un peu plus de créativité à mes repas ! J’aime aussi le fait que cela nous rapproche de la nature, dont nous dépendons pour nous nourrir, en fonction des saisons.
  • J’ai particulièrement apprécié la livraison directement au bureau chaque semaine, sans avoir à penser à la logistique.
  • Le sentiment de faire partie d’une communauté qui partage les mêmes valeurs.
  • L’association avec d’autres producteurs locaux pour nous faire découvrir de bons produits, comme le miel de jujube que nous avons eu dans le panier-bio #3, proposé par Three MaMas Projects.

Les points négatifs :

  • Les sacs plastiques pour protéger les salades : heureusement, il est prévu en février un mode de conservation plus écologique, puisque Kokkoya Organics s’est associée avec une entreprise locale pour proposer des emballages réutilisables à base de plastique recyclé.
  • Le manque de diversité dans les produits : il est vrai que chaque semaine, nous recevions sensiblement les mêmes légumes, et j’aurais préféré avoir un peu plus de choix et de surprises, pourquoi pas même des fruits, mais cela nous rappelle aussi que l’on dépend de ce que la nature a à nous offrir. Le choix devrait s’agrandir au fil des semaines, il faut laisser le temps à la ferme de bien se développer et à l’équipe de faire leurs tests. Il paraîtrait même qu’on aurait des tomates de l’état Shan dans les box de février…!

Et vous

Je vous invite vivement à vous renseigner sur les possibilités de souscrire à ce genre d’abonnement dans votre ville (tapez “veggie box” + le nom de votre ville sur Google). Où que vous soyez en France ou à l’étranger, il est important de soutenir ce genre d’entreprise sociale locale et de participer à une certaine remise en question des pratiques actuelles d’agriculture et de consommation.

Non seulement, vous aiderez des agriculteurs locaux qui en ont bien besoin face au monopole des grandes surfaces, mais vous pourrez également profiter de produits sains, sans avoir à vous poser de question sur la provenance, la qualité, l’éthique de vos fruits et légumes.

Pour ma part, je viens de m’engager pour le mois de février et j’ai hâte de voir ce que les nouvelles box me réservent !

———

Instagram : kokkoya_organics / Facebook : Kokkoya Organics

Campagne de levée de fonds (elle est toujours en ligne, si vous souhaitez donner un coup de pouce à l’association) : https://startsomegood.com/kokkoya-organics#

———

J’espère que cet article qui sort un peu de l’ordinaire vous aura plu !

Vous connaissiez déjà ce concept ?

Est-ce que vous seriez prêts à changer vos habitudes de consommation alimentaire de la sorte ?

Publicités

4 commentaires sur « Kokkoya Organics : les veggie box débarquent à Yangon ! »

  1. Bonjour Camille !!!

    Merci pour ce msg ! et le partage de cette expérience. Je suis aussi convaincue que c’est une formule très bien, pour le consommateur et pour la planète.

    Dans mon école les étudiants organisent une AMAP, avec un producteur du sud de Lyon, qui livre chaque semaine 140 paniers (le nombre est de mémoire).

    A la maison nous faisons depuis qq mois le panier de recettes. C’est très sympa aussi. Dans le panier que tu achètes chaque semaine, tu reçois le lundi soir ton cabas avec dedans tout ce qu’il faut pour cuisiner 4 repas et les 4 recettes bien sur ! pas de course, des quantités sur mesure, des recettes très bonnes et qui changent ! si tu veux regarder : c’est sur le site de Recette et Cabas https://www.recettesetcabas.com/

    J’espère que tu vas bien, ainsi que Giorgio

    Gros bisous, Gwen

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s