Escapade à Quy Nhon

À mi-chemin entre Hoi An et Nha Trang, Quy Nhon est une destination balnéaire discrète, peu prisée par les voyageurs occidentaux, mais qui a pourtant beaucoup de charme ! Très populaire parmi les touristes vietnamiens, on y trouve de grandes plages préservées (parmi les plus belles du pays selon moi !), des petits villages de pêcheurs authentiques et une culture intéressante. J’ai été conquise par la douceur de vivre et les belles plages de Quy Nhon, en revanche j’ai été très déçue par certains endroits qui font pourtant la réputation de la région. Un petit paradis tropical encore épargné du tourisme de masse… mais jusqu’à quand ?

Comme d’habitude, vous trouverez toutes les informations pratiques en fin d’article (comment se rendre à Quy Nhon, quand y aller, bonnes adresses restaurants/cafés/hôtels…). Bonne visite !

———

Situé à 12 kilomètres du centre-ville, Bai Xep est un authentique petit village de pêcheurs. Il n’y a pas grand-chose à faire ici, si ce n’est profiter de la plage, siroter un jus de fruits frais ou un cocktail à l’un des deux bars ou se régaler d’un excellent dîner de fruits de mer, les pieds dans le sable. Depuis des générations, les pêcheurs vivent au rythme des vagues, en pêchant principalement de nuit, à bord de leurs barques multicolores, et c’est tout le village qui s’est organisé autour de l’activité centrale qu’est la pêche. Il est d’ailleurs très réputé pour la fraîcheur de ses poissons et autres fruits de mer.

Alors que la plage est relativement calme et déserte en journée, c’est un tout autre spectacle qui se prépare tous les soirs. Aux dernières lueurs du jour, le village semble s’éveiller et les habitants installent tables, chaises, spots lumineux et bassines remplies de poissons, de coquillages, crevettes… directement sur la plage. La petite ruelle qui traverse le village et qui mène au bord de mer est étroite (il est même délicat de se croiser en scooter). Tous les soirs, c’est un festival animé qui voit passer à toute allure des brouettes pleines de pack de bières ou de blocs de glace.

Sur la plage, les restaurateurs vantent leurs marchandises fraîchement pêchées, négocient, installent et désinstallent les tables… il n’est pas rare qu’une tablée entame un karaoké improvisé dans ce joyeux bazar (il y a toujours une enceinte et un micro qui traînent pas loin…). Une ambiance locale comme on les aime !

Un autre village de pêcheurs que nous avons adoré est celui de Nhơn Hải, avec son bord de mer iconique. C’est une sacrée trotte depuis le centre-ville de Quy Nhon (compter une bonne heure en scooter), mais la vue vaut le détour ! Dans la mer devant le village, on peut voir les bateaux de pêche qui flottent au loin et sur la plage, les bateaux-panier bleus qui sont utilisés pour pagayer jusqu’aux bateaux ou pour vérifier les filets qui sont près du rivage. C’est très beau !

Une fois que vous aurez gravi l’interminable escalier de 643 marches (je vous déconseille fortement d’y aller entre 11h et 15h, la chaleur était insoutenable et la montée n’en était que plus pénible !), vous serez récompensés par un magnifique panorama sur la côte de Quy Nhon. Visible à des kilomètres à la ronde, ce temple abrite aussi le plus grand Bouddha assis en Asie du sud-est ! À l’intérieur, les murs de l’immense salle circulaire sont entièrement couverts de statuettes dorées, absolument magnifique ! Là encore, c’est une sacrée route depuis le centre-ville, mais la visite vaut largement le détour et l’accès au temple est gratuit.

Quy Nhon était autrefois le territoire du royaume de Champa, qui s’étendait du centre du Vietnam au Cambodge du 11e au 15e siècle. Il existe encore aujourd’hui des dizaines de temples cham à Quy Nhon et dans les environs. Parmi eux, les tours Thap Doi et Thap Banh It sont les plus célèbres, reconnaissables à la ronde avec leurs murs en briques rouges ornées de sculptures en grès représentant des Apsara (chanteurs et danseurs célestes), des animaux et des lotus. Le site de Thap Banh It se situe à seulement 15 minutes de route du centre-ville de Quy Nhon, et l’entrée coûte 15,000 VND (0,60€) + 5,000 VND pour garer son scooter à l’entrée. Joli, mais pas non plus impressionnant.

Ce magnifique monastère a été la découverte inattendue du séjour, mais à mon grand regret, nous n’avons pas pu visiter les bâtiments. Construit en 1864 dans le style gothique, c’est un lieu paisible, dont la cour principale est ombragée par des arbres centenaires. À gauche et à droite de la salle principale se trouvent deux bâtiments servant de résidences aux moines, entièrement construits dans le style architectural français.

Pour l’anecdote, c’est aussi là que les premiers livres en vietnamiens ont été imprimés ! Au début du 20e siècle, le Père Paul Maheu, grand voyageur, a apporté les technologies d’impression moderne depuis Hong Kong, alors colonie britannique, au Vietnam. Et c’est précisément à Quy Nhon qu’il dirigea l’imprimerie-librairie de la mission de Lang Song.

C’est LE spot ultra populaire au lever/coucher du soleil qu’on voit partout sur Instagram. Pour être très honnête, je n’ai pas trouvé l’endroit si ouf que ça. Eo Gio, qui signifie « passage venteux » en vietnamien, est un court sentier aménagé pour les touristes dans une falaise rocheuse face à la mer. L’entrée coûte 25,000 VND par personne (+ 10,000 VND pour garer votre scooter à l’entrée).

En revanche, le petit village de Nhơn Lý dont fait partie Eo Gio est très mignon, on se croirait presque en Grèce dans certaines ruelles ! Et puis, nous avons aussi eu la chance de trouver un excellent restaurant local, Món Quê (cf. plus bas dans la rubrique « Où manger à Quy Nhon »).

Surnommée par les locaux les « Maldives du Vietnam », c’est un autre lieu phare de Quy Nhon, et, vous vous en doutez, j’ai été déçue… La route pour y accéder est pourtant très belle, c’est d’ailleurs ce que j’ai préféré dans « l’expérience Ky Co ». Il faut d’abord payer les frais d’entrée et de transfert de 140,000 VND par personne (5€) au point de contrôle. La route monte assez fortement et nous offre de magnifiques panoramas sur la baie, les villages de pêche et les îles toutes proches. À l’arrivée au sommet, nous garons les scooters sur un grand parking (10,000 VND) et nous prenons ensuite une navette électrique pour une descente assez vertigineuse vers la plage de Ky Co.

À l’arrivée, on se croirait presque au paradis… L’immense plage est plutôt bien aménagée, avec des petits sentiers boisés et ombragés, des spots très instagrammables un peu partout (les Vietnamiens en raffolent), des transats, l’eau est chaude et transparente et il y a assez de place pour ne pas être les uns sur les autres, parfait !

Puis, tout se corse… On aperçoit vite un dôme bleu type piscine municipale à gauche de l’unique restaurant local sur la plage, en construction, et d’étranges bruits qui en sortent. Des bruits qui ressemblent à un cochon qu’on égorge, vous m’excuserez pour l’image, mais c’est la réalité et nous nous sommes tout de suite sentis bizarres. Nous nous sommes approchés du fameux dôme, sans rien pouvoir apercevoir à l’intérieur. Un homme étranger qui se tient à l’entrée nous indique qu’il s’agit du futur « Dolphin World » qui ouvrira ses portes la semaine suivante et qu’ils vont organiser des spectacles de phoques. Il rajoute avec fierté que ces phoques viennent d’Uruguay et qu’ils ont été capturés en pleine nature quand ils étaient bébés. Quand on le questionne sur les cris de détresse de ces pauvres bêtes, il nous répond que c’est un comportement tout à fait normal pour les phoques.

Bref, nous étions dégoûtés. En plus de l’atrocité de présenter un spectacle d’animaux sauvages et de les garder en captivité, cela vient complètement dénaturer le lieu et la plage magnifique qu’est Ky Co. Le reste de l’après-midi a été très pénible, car nous entendions ces pauvres phoques crier toutes les 5 minutes, et nous sommes repartis très tristes de cette expérience.

Un autre exemple typique du tourisme dans la pire forme qui soit... Passez votre chemin.

———

La meilleure période pour se rendre à Quy Nhon se situe entre janvier et mars. Les températures sont douces (20 degrés) et il y a très peu de chance de pluie. Les mois d’été sont également propices pour visiter Quy Nhon, mais attention, il peut y faire très chaud !

En bus : C’est l’option la moins chère, mais aussi la plus longue. De nombreux bus longue distance relient la gare routière de Quy Nhon à la gare routière de Mien Dong à Hô Chi Minh-Ville (14h), ainsi qu’à d’autres villes proches comme Danang, Hoi An (9h), Nha Trang (4h), Dalat (8h) et Pleiku (3h).

En train : De nombreux trains partent tous les jours de Hô Chi Minh à Quy Nhon. Depuis la gare de Dieu Tri, vous pouvez également prendre le train pour explorer les villes touristiques à proximité telles que Hué, Danang ou Nha Trang. Vous pouvez réserver et payer vos billets de train au Vietnam sur le site de Baolau.

En avion : Quy Nhon est facilement accessible par vols via l’aéroport de Phu Cat, situé à environ 30 kilomètres du centre-ville. De là, vous pouvez prendre un taxi ou des bus de l’aéroport pour le centre de Quy Nhon. Vietjet Air propose de nombreux vols bon marché de Hô Chi Minh-Ville à Quy Nhon et de Quy Nhon à Hanoï. Pour rejoindre le village de pêcheur de Bai Xep, nous avons payé un taxi 500,000 VND (18€) et le trajet dure 45 minutes.

Le moyen le plus populaire et le plus pratique pour se déplacer à Quy Nhon est de louer un scooter pour 100,000 à 120,000 VND (environ 5 à 6 USD) par jour. Il vous sera parfois demandé de laisser votre passeport et/ou une caution pour la location. Il est également possible de louer un vélo ou un vélo électrique. Cependant, si vous souhaitez voir également les sites touristiques hors de la ville dans la province de Binh Dinh, la location d’une moto ou d’un scooter est plus recommandée. Si vous ne voulez pas conduire, il vous faudra louer un taxi, et je vous recommande de passer par la réception de votre hôtel pour obtenir de meilleurs tarifs.

Quy Nhon est réputée pour son large éventail de restaurants de fruits de mer qui servent les poissons, crabes, crevettes et calamars frais pêchés le matin même. Relevés avec des cacahuètes, des oignons, du piment et quelques épices, c’est un régal ! La plage de Bai Xep est clairement le meilleur endroit où se faire plaisir pour un dîner de fruits de mer sur la plage. À essayer au moins une fois au cours de votre séjour à Quy Nhon !

Voici d’autres spécialités culinaires locales à tester :

  • Bun Ca Dam : soupe de nouilles de riz au poisson
  • Banh Xeo Tom Nhay : pancake aux crevettes
  • Banh Hoi Chao Long : vermicelles servis avec de l’intestin de porc ou du porc rôti
  • Banh It La Gai : riz gluant à la coco, cacahuète et gingembre en forme de pyramide enveloppé dans des feuilles de ramie

Crédits : Bazan Travel / Vitamart / Hướng Nghiệp Á Âu / Nguoi Binh Dinh

Quelques restaurants que nous avons testés et approuvés :

Big Tree Bistro – Il s’agit du restaurant de l’hôtel Haven, situé juste à côté de Life’s a Beach où nous restions dans le village de Bai Xep. Très belle vue sur la mer, une terrasse agréable bordée d’arbres immenses, un service attentionné et d’excellents cocktails et pizzas au feu de bois pour couronner le tout !

Crédits : Haven Vietnam

Món Quê – Si vous passez à Eo Gio vers l’heure du déjeuner et que vous cherchez un endroit pour manger, nous avons trouvé un peu par hasard ce mignon petit restaurant. Délicieuse cuisine vietnamienne à base de fruits de mer et à prix doux.

Hai Rom Tapas Bar – Enfin, si vous voulez changer des fruits de mer et vous régaler avec de bons tapas, je vous conseille ce restau. Options végé et vegan disponibles sur demande.

Crédits : Hai Rom Tapas Bar

Nous avons passé 3 nuits au populaire Life’s A Beach au petit village de pêcheurs de Bai Xep. Ce petit hôtel à l’ambiance très roots surplombe la plage de Bai Xep, le cadre est absolument magnifique ! Les chambres sont très simples, à la déco un peu kitsch, mais confortables et les salles-de-bain plus que sommaires. Attention, certaines chambres n’ont pas de climatisation. Il y a beaucoup de passage en journée, donc les chambres manquent un peu d’intimité, mais vous serez prévenus ! Pour réserver, c’est par ici !

Je vous recommande également l’hôtel Haven Vietnam, juste à côté, avec la même vue splendide et peut-être un peu plus calme. Parfait pour les petits budgets. Si vous avez besoin de confort et que vous avez un budget illimité, choisissez les deux plus beaux hôtels du coin : Avani Quy Nhon Resort ou Anantara Quy Nhon Villas. Ils sont tous les deux situés l’un à côté de l’autre, sur des plages privées au bout de la baie de Bai Xep.

———

J’espère que cette escapade ensoleillée vous aura plu et vous aura permis de vous évader un peu ! Avez-vous déjà visité Quy Nhon ? Qu’en avez-vous pensé ? Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire, et comme d’habitude, vous pourrez retrouver toutes mes adresses sur Mapstr @lesvoyagesdecamille

Un commentaire sur “Escapade à Quy Nhon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s