Escapade à Phu Quoc

Phu Quoc, c’est l’île la plus connue du Vietnam et la première destination balnéaire du pays, rapidement en train d’être reconnue par le reste du monde, et à juste titre ! Cette escapade de rêve n’est rien de moins qu’un paradis tropical qui regorge de plages qui n’ont rien à envier à ses voisines thaïlandaises et cambodgiennes. Mais pour être honnête, j’ai été choquée en arrivant, sur le trajet entre l’aéroport et notre hôtel, de voir toutes les constructions en cours au bord de la route, les vastes complexes hôteliers, les casinos et autres parcs d’attractions. Je savais que l’île avait explosé ces dernières années et était devenue une destination touristique majeure, mais je ne m’attendais pas à ça. J’ai vite compris qu’il fallait bien choisir son hôtel (voir mes recommandations plus bas) et surtout ne pas hésiter à faire un peu de route pour sortir des zones touristiques.

Pour certains, Phu Quoc est trop touristique et trop bâtie (ce que je pensais au début), pour d’autres, Phu Quoc vaut vraiment le détour, avec certaines des meilleures plages du Vietnam, des excursions d’île en île et des jungles luxuriantes. Je vous invite à découvrir ce petit coin de paradis, avec une liste solide pour ne pas s’ennuyer pendant votre séjour, et si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner : dépêchez-vous d’y aller !

Comme d’habitude, vous trouverez toutes les informations pratiques en fin d’article (comment se rendre à Con Dao, quand y aller, bonnes adresses restaurants/cafés/hôtels…). Bonne visite !

———

C’est la plus belle plage de l’île selon moi ! L’accès est chaotique, la route se termine par 30 minutes de chemin de terre caillouteuse, mais l’effort en vaut la chandelle ! Cette longue plage de sable fin et bordée de cocotiers a des allures de carte postale. De nombreux petits restaurants locaux bordent le front de mer et offrent des hamacs, des chaises longues avec parasols, des noix de coco et du poisson grillé… de quoi vous faire passer une journée parfaite.

Au-delà de son cadre de rêve, la grande attraction de Starfish Beach est la possibilité de voir des étoiles de mer (d’où son nom). Nous en avons vu quelques-unes près de la plage et, par chance, il n’y avait personne donc nous n’avons pas vu de dérive : j’ai lu beaucoup de commentaires négatifs concernant des touristes peu consciencieux qui s’amusent à étaler ces pauvres étoiles de mer sur la plage et prendre des photos, suite à quoi elles meurent brûlées par le soleil…

Cette jolie petite ferme apicole située à mi-chemin entre le centre-ville et Starfish Beach vaut largement le détour. L’entrée est gratuite et vous aurez droit à un tour guidé de la ferme et à une dégustation de miel (cannelle, ail, gingembre…). La visite est passionnante grâce aux guides très accueillants, j’ai été fascinée par le travail des abeilles et leur génie ! À la fin du tour, vous pourrez soutenir la ferme en achetant des produits réalisés sur place à base de miel (miel pur ou infusé, savons…) et siroter un thé ou un café accompagné d’une sucrerie miellée. Une pause agréable et intéressante qui plaira aux petits comme aux grands !

Directions : depuis la route principale qui mène à Starfish Beach, suivez les panneaux en bois indiquant Bee Farm Phu Quoc.

Une autre plage qui vaut le détour à Phu Quoc, cette fois-ci plus facile d’accès ! Située sur la côte est de l’île, elle est partagée en deux parties : une partie plus locale et bruyante avec boui-boui locaux et karaoké, et une autre partie plus calme tenue par le restaurant Paradiso. L’entrée coûte 100,000 VND (3,60 €) pour accéder à la plage de ce côté-là, avec location de chaises longues et parasol et un jus inclus.

La pagode n’est pas très originale en soi, mais son emplacement face à la mer la rend atmosphérique. C’est le plus grand temple bouddhiste de l’île, nichée sur une colline face à la plage de Bai Dam. C’est une agréable balade à faire si vous vous rendez dans la région sud-est de l’île. L’entrée est gratuite et pensez à couvrir épaules et genoux pour la visiter.

Il existe de nombreuses cascades sur l’île de Phu Quoc. Celle de Suoi Tranh fait 4 mètres de hauteur, entourée d’une végétation luxuriante. L’accès est plutôt facile, il suffit de marcher 10-15 minutes sur un petit sentier de terre à travers la jungle. Un endroit très sympa pour prévoir un pique-nique et se baigner. La meilleure période pour visiter cette cascade est pendant la saison des pluies, de mai à septembre. Fin décembre, lorsque nous y étions, il n’y avait pas beaucoup d’eau. L’entrée coûte 10,000 VND par personne (0,35 € + 5,000 VND pour le parking).

C’est la région de Phu Quoc que j’ai préférée. Nous avons fait une longue boucle pour voir à quoi ressemblait cette partie, la route est inintéressante mais le front de mer est très joli et la vie très paisible, loin des autres zones touristiques. Ici, pas de resort ou d’attraction, les habitants font leur vie, pêchent, cuisinent, se retrouvent au café au bord de la route…

J’ai adoré ce marché de nuit dynamique et coloré qui se tient tous les soirs dans les rues du centre-ville de Phu Quoc. On y trouve des tas de choses : des perles, le fameux poivre de Phu Quoc, des crevettes séchées, de belles chemises estivales colorées et de nombreux stands de street food : fruits de mer, brochettes au barbecue, chouchous, noix de coco fraîches, glaces… de quoi se régaler pour trois fois rien !

———

En moyenne, il fait chaud et la température de la mer est propice à la baignade toute l’année à Phu Quoc. Les mois les plus pluvieux sont juin, août, septembre et octobre et les mois les plus favorables au niveau du climat sont de décembre à mars. En tant normal hors Covid, les périodes du nouvel an lunaire et des fêtes de fin d’année sont les plus prisées, les hôtels affichent complets des mois à l’avance, les vols sont plus chers et les plages sont vite bondées.

À l’heure actuelle, se rendre à Phu Quoc en avion est l’option la plus simple. L’aéroport de Phu Quoc est situé à environ 30 minutes de la ville principale et desservi par les villes principales du Vietnam avec plusieurs vols quotidiens. Les vols aller/retour au départ de Hanoï coûtent environ 100 USD et les prix des vols continuent de baisser en partant d’autres villes du centre ou du sud du Vietnam. J’utilise toujours Skyscanner pour vérifier les horaires et les tarifs, avant de réserver directement sur le site de la compagnie aérienne de mon choix.

La plupart des hôtels peuvent vous proposer un service de transfert depuis/vers l’aéroport pour un tarif moins cher qu’un taxi classique, pensez à vérifier avec eux à l’avance.

À moins de se faire une retraite à l’hôtel et de ne pas en sortir, il vous faudra forcément un scooter pour visiter l’île. Les taxis sont assez onéreux à Phu Quoc (pas de Grab, mais vous pouvez réserver un taxi classique via l’application) et vous perdrez forcément en liberté. La location d’un scooter à la journée coûte en moyenne 150,000 VND, à négocier si vous le gardez quelques jours.

Les routes sont très correctes sur toute l’île, larges et bien entretenues, mis à part le chemin de terre qui mène à la plage Starfish. Nous n’avons pas rencontré de policiers durant notre séjour et il y a pas mal de stations essence sur toute l’île.

Istanbul Beach Club – Un super spot pour le coucher du soleil dans un bar de plage typique : bons cocktails, plage privée (il vous suffit de faire un saut depuis votre table jusqu’à la mer), ambiance lounge et musiques actuelles.

Ocsen Beach Bar & Club – Juste à côté de l’Istanbul se trouve l’Ocsen, dans le même style, mais avec un plus : les poufs sur la plage.

Crédit : Ocsen

Marché de nuit – Si vous êtes friands de fruits de mer, c’est l’endroit où aller. Vous y trouverez tous les types de poissons grillés sur demande, des palourdes, du crabe, des escargots, et même des oursins ! Très abordable et ambiance conviviale garantie !

Saigonese Eatery – Une excellente cuisine fusion dans un petit restaurant sans prétention. Le service est top et tous les plats sont délicieux. Nous avons goûté au magret de canard poêlé avec sauce au poivre de Phu Quoc et légumes rôtis et au poisson grillé dans une sauce au curry façon thaï. Côté dessert, c’était : gâteau au sésame et beurre de cacahuète, sauce caramel et glace à la coco, et ganache chocolat au caillé citron vert, miel et glace à la vanille. Je salive rien que d’y repenser !

Chuon Chuon BistroVue imprenable sur l’océan, les montagnes et la ville de Duong Dong depuis ce restaurant situé au sommet d’une colline et doté d’une terrasse en plein air. Les plats ne sont pas exceptionnels, mais la vue vaut le détour.

Mango Bay Resort – Avec ses deux restaurants en front de mer, l’hôtel Mango Bay Resort est réputé pour avoir une des meilleures cuisines de l’île. Que ce soit pour un cocktail au coucher du soleil ou un plat léger inspiré de l’Ouest et de l’Est, c’est une expérience culinaire en soit, dans un cadre magnifique.

Crédit : Mango Bay Resort

Midori House – Le cadre est joli et les plats vietnamiens ou européens sont simples, un bon arrêt si vous restez dans le quartier du Mango Bay Resort ou de l’hôtel Chen Sea. Tapas et pizzas au feu de bois disponibles.

En faisant quelques recherches rapides sur internet, vous trouverez des options d’hébergements de tous les types, du moins cher au plus luxueux. Si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner, ce serait d’éviter toute la zone de Long Beach, la plus construite et la moins intimiste de l’île. Dirigez-vous plutôt au nord de la ville principale de Duong Dong.

Le Mango Bay Resort a largement contribué à la qualité de notre séjour à Phu Quoc. Nous avons passé 3 nuits parfaites dans ce joli resort pensé en totale harmonie avec la nature. Situé à 15 minutes au nord de l’aéroport, l’hôtel dispose de 10 hectares de terrain boisé en front de mer, complètement isolé des autres hôtels et constructions. Les bungalows rustiques sont confortables et offrent tranquillité et proximité avec la nature et l’environnement. C’est aussi l’hôtel le plus éco-responsable de l’île : les chambres ont été construites avec des matériaux naturels et sont ventilées, sans climatisation, pas de TV ni de téléphone, pas de plastique et l’hôtel a son propre jardin potager bio. Des tas d’activités sont disponibles, à commencer par des cours gratuits de yoga tous les matins. On y mange aussi très bien (un des meilleurs petit-déjeuners d’hôtel !) Idéal pour les couples, les familles et les amoureux de la nature qui n’ont pas peur des petites bêtes la nuit ! Pour réserver, c’est par ici !

Une bonne alternative au Mango Bay Resort, et toujours dans le même « quartier », c’est le Chen Sea Resort. Une valeur sûre avec 36 villas spacieuses et confortables, un joli front de mer privé, une belle piscine (ce que n’a pas Mango Bay Resort) et un excellent restaurant. Beaucoup d’activités sont proposées, notamment des sports nautiques et des excursions plongée. Pour réserver, c’est par ici !

Crédit : Chen Sea Resort

Nous avons ensuite passé 3 nuits dans un Airbnb avec des amis, la Kao Cat Sea Villa. Située à 20 minutes en scooter du centre-ville de Phu Quoc, elle dispose de 3 chambres doubles, d’une grande cuisine ouverte sur le salon, d’une piscine et d’un petit jardin face à la plage où vous pourrez voir les pêcheurs au travail et de magnifiques couchers de soleil. Pour réserver, c’est par ici !

———

J’espère que cette escapade ensoleillée vous aura plu et vous aura permis de vous évader un peu ! Avez-vous déjà visité l’île de Phu Quoc ? Qu’en avez-vous pensé ? Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire, et comme d’habitude, vous pourrez retrouver toutes mes adresses sur Mapstr @lesvoyagesdecamille

6 commentaires sur “Escapade à Phu Quoc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s