Rétrospective : le meilleur de mon année 2020

L’année 2020 est désormais bien dernière nous, même si nous n’en voyons pas encore les avancées, et j’ai pris du retard quant à mon premier article de l’année 2021 ! On sera tous d’accord pour dire que 2020 a été une année plus que particulière. Loin d’être la meilleure, elle a au moins eu le mérite de nous surprendre, de nous faire poser les bonnes questions, et de nous apprendre, différemment. Pour ma part, j’ai été extrêmement chanceuse : mes proches ont été épargnés par l’épidémie, j’ai pu rentrer en France pendant deux mois et demi, j’ai conservé mon emploi après une pause « forcée » mais salutaire…

J’espère sincèrement que ce début d’année se passe sereinement pour vous. Pour ma part, c’est pleine d’envie, de sagesse et d’énergie que j’ai abordé la nouvelle année. Avant de reprendre le fil des publications chaque semaine, il me semblait important de remercier 2020, en gardant en tête cette citation que ma sœur m’a partagée :

« Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les moments les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » (Dumbledore)

———

Ma plus grande chance cette année a été de pouvoir rentrer en France pendant deux mois et demi et de passer du temps de qualité avec ma famille et mes meilleurs amis que je ne vois que rarement. Je n’avais pas passé autant de temps en France depuis 2013, avant de m’expatrier en Asie et j’ai savouré chaque moment. Pendant cette pause, j’ai pu profiter du sud et ses cigales, melons, barbecues… mais aussi :

  • Rencontrer mon neveu pour la première fois ! ♡
  • Dormir quelques jours chez mes grands-parents comme quand j’étais petite
  • Camper en famille dans les Cévennes
  • Découvrir les Pyrénées en été, dans la région de Saint-Béat
  • Partir un week-end à Lille entre amies
  • Redécouvrir mon sud (Montpellier, Nîmes, Sète, Avignon, les Cévennes…)
  • Partir 4 jours à Malte avec ma meilleure amie ♡ (je vous en ai d’ailleurs parlé ici)

Mon retour au Vietnam a été long et chaotique, vous avez été nombreux à suivre mes aventures sur Instagram. Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, je vous renvoie à cet article : Journal de bord d’une quarantaine au Vietnam.

———

Avec un seul mois de confinement total et une gestion optimale de la crise dès le début, le Vietnam fait certainement partie des meilleurs pays où se trouver en ce moment. De nombreux articles ont d’ailleurs été rédigés sur la gestion du Covid-19 au Vietnam : ici et ici par exemple.

Les quelques cas de résurgence du virus sur le territoire ont été pris en charge de façon immédiate avec isolation obligatoire des cas contacts, ce qui a permis au pays de continuer de vivre normalement, et même aux résidents de voyager. Alors certes, de nombreuses personnes ont été touchées, nous voyons de nombreux stores baissés et de commerces fermés (principalement de petits hôtels, des restaurants et des agences de voyage dans les quartiers touristiques à travers le pays), mais le Vietnam reste un pays dynamique et ses capacités d’adaptation et de résilience en font sa grande force.

Nous avons eu la chance en 2020 de continuer nos activités, voir nos amis, sortir librement (toujours masqués bien sûr), voyager dans le pays… à tel point que nous nous sentons souvent dérangés quand nous pensons à ce qui se passe ailleurs ou tout simplement quand nous discutons avec nos familles et proches en France (ou ailleurs) pour qui la situation est plus difficile.

La possibilité de sortir du Vietnam cette année étant plus que compromise, je compte bien continuer à explorer le pays en 2021, il me reste encore tellement de régions à visiter et d’activités à faire, même à Saïgon ! Je vous partage d’ailleurs bientôt une bucket list des voyages que j’aimerais faire au Vietnam en 2021.

———

En parlant de voyages… Mon année 2020 a commencé sur les chapeaux de roue avec l’un de mes plus beaux voyages de ces dernières années, le sultanat d’Oman. Quelle claque ! J’ai eu un ÉNORME coup de cœur pour ce pays : les paysages à couper le souffle, l’accueil inégalable des Omanais, la culture si belle et si dépaysante… Je n’ai pas encore pris le temps de rédiger les articles sur cette destination, mais je vous promets de le faire courant janvier/février !

Pour la petite anecdote, je suis devenue tata pour la première fois alors que nous étions à Misfat al-Abreeyen. Je me rappellerai pour toujours cet appel au milieu de la nuit, c’était magique ! ♡

Les mois de juin et juillet ont de nouveau été sous le signe des voyages, après le déconfinement et la réouverture progressive des sites et des hôtels au Vietnam. Nous en avons profité pour visiter :

Hué, sa citadelle et son curieux parc d’attraction abandonné :

La station balnéaire de Mui Né que je découvrais pour la première fois :

Et la belle région montagneuse de Sapa, qui je crois reste mon endroit préféré au Vietnam :

À mon retour au Vietnam et après 15 jours de quarantaine forcée à l’hôtel, nous avons pris le temps d’organiser une escapade bien méritée en amoureux : la belle île sauvage de Con Dao.

J’en ai aussi profité pour explorer la ville plus en profondeur, avec la visite de quartiers que je ne connaissais pas encore et dont je vous ai parlé sur le blog : District 4 et District 7.

Enfin, nous avons décidé de terminer l’année en beauté en nous offrant 10 jours de vacances, pour deux ambiances différentes pour les fêtes de fin d’année : Noël à Dalat (lire mon escapade à Dalat) et le Jour de l’an entre amis sur l’île de Phu Quoc (lire mon escapade à Phu Quoc).

———

Un autre point positif de mon année 2020 et pour lequel je suis extrêmement reconnaissante a été la possibilité de conserver mon emploi. Comme vous le savez peut-être, je travaille dans une agence de voyage basée en Asie et autant vous dire que la pandémie nous a heurtés de plein fouet et a tout remis en cause dans notre industrie. Après deux mois particulièrement éprouvant au début de l’année, quand la crise sanitaire a dépassé les frontières de la Chine et s’est peu à peu imposée dans la région, nous avons dû faire face à une crise sans précédent : annulation des voyages prévus, gestion des clients sur place, se tenir au courant des mesures gouvernementales qui changeaient parfois du jour au lendemain sans préavis, fermeture progressive des sites touristiques dans tous nos pays d’accueil, puis des vols et des frontières… toutes les équipes ont travaillé d’arrache-pied, main dans la main, sans compter ses heures. Je peux dire que cette période a été une belle leçon de vie professionnelle. Nous étions tous effarés et démunis face à cette situation, mais nous avons continué à travailler en équipe et à nous soutenir plus que jamais.

Puis, passé les premiers confinements en Asie, l’entreprise a dû prendre des décisions douloureuses et se séparer de certaines équipes, de nombreux collègues de travail, réduire les temps de travail et les salaires. Tout cela a été d’autant plus difficile ici en Asie que les aides gouvernementales sont quasi inexistantes et que le licenciement d’une personne a forcément un impact économique très fort sur l’équilibre familial.

En juin j’ai entamé, non sans appréhension, une période de congés sans solde à durée indéterminée. C’était la première fois en 8 ans que je ne travaillais pas (hors congés annuels). Au fil du temps, j’ai appris à profiter de la situation et à rester sereine. J’ai aussi la grande chance que mon mari ait continué de travailler sans changement de son côté. J’en ai profité pour prendre du temps pour moi, me balader en ville, faire des activités… et surtout, rentrer en France !

J’ai repris le travail en novembre, à raison de trois jours par semaine, ce qui me laisse le temps de continuer mes activités à côté. Ce nouveau rythme me convient parfaitement et je réalise tous les jours la chance que j’ai d’avoir pu conserver mon emploi en ces temps difficiles et de continuer à vivre de ma passion. Je ne sais pas de quoi demain sera fait, surtout dans l’industrie touristique en Asie, alors je profite au jour le jour.

———

Pour la première fois depuis très longtemps, j’ai réussi à tenir des objectifs que je m’étais fixés en début d’année 2020. Bon, il faut dire que la pandémie et le temps libre dont j’ai bénéficié m’ont beaucoup aidée ! Néanmoins, j’ai réussi à m’écouter davantage, à prendre du temps pour moi à travers le yoga, la méditation…

J’ai également réussi à lire 26 livres l’année dernière (je m’étais fixé d’en lire deux par mois) et je continue cette année avec un double objectif : celui de lire 36 livres et de vous les partager dans Mes dernières lectures, cette catégorie que j’ai trop longtemps mise de côté.

En 2020, j’ai aussi profité de mon temps libre pour commencer l’apprentissage non pas d’une, mais de deux langues ! J’ai passé mon premier niveau de Vietnamien en milieu d’année et depuis novembre, je participe à des cours d’italien dans une petite école de langues dans mon quartier dans l’objectif de pouvoir échanger plus facilement avec ma belle-famille. Ce n’est pas facile, mais j’y prends beaucoup de plaisir !

Enfin, j’en ai profité pour développer ma créativité en m’inscrivant à différents ateliers manuels : savons, poterie, macramé… Je me suis régalée et il n’y a pas plus grande satisfaction que de créer quelque chose par soi-même !

———

Et vous, que retenez-vous de positif cette année 2020 et comment appréhendez-vous l’année 2021 ?

2 commentaires sur “Rétrospective : le meilleur de mon année 2020

  1. Un vrai plaisir de lire cet article, pas plus tard qu’ hier je disais a Nico « j’espère que Camille va bien, j’ai l’impression que ca fait longtemps que nous avons pas eu de nouvelles »
    Et bonne chance pour l’apprentissage de l’italien c’est top !!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s