Escapade à Can Tho dans le delta du Mékong

Dans ma bucket list des voyages que j’aimerais faire au Vietnam cette année, je vous parlais en tout dernier du delta du Mékong. Et bien, c’est chose faite ! Nous venons de passer 3 jours à Can Tho, la capitale et plus grande ville du delta. Le Mékong, c’est l’un des plus grands fleuves au monde (le 10ᵉ pour être précis), qui prend sa source dans les hauteurs de l’Himalaya et irrigue successivement la Chine, le Laos, à la frontière avec la Birmanie, la Thaïlande, le Cambodge et enfin, le sud du Vietnam, où il vient se jeter dans la mer.

La plupart des visiteurs choisissent de prendre un package tout inclus pour visiter le delta du Mékong, bien souvent à la journée par manque de temps dans un itinéraire déjà bien chargé au Vietnam, et c’est pour moi une grande erreur : certes les tarifs sont très attractifs, mais cela implique d’être en groupe (plus ou moins grand) et de devoir suivre le rythme du guide, donc moins de flexibilité… De plus, pour vraiment vous imprégner de l’ambiance cool du delta, il est évident qu’il faut y rester un peu plus longtemps qu’une journée, ou même qu’une nuit.

C’est pourquoi je vous donne tous mes conseils dans cet article et vous invite vivement à visiter Can Tho par vous-même. En s’organisant un tout petit peu à l’avance, votre expérience n’en sera que meilleure, croyez-moi ! Comme d’habitude, vous trouverez toutes les informations pratiques en fin d’article (comment se rendre à Can Tho, quand y aller, bonnes adresses restaurants/cafés/hôtels…). Bonne visite !

———

Sur les recommandations d’une consœur blogueuse au Vietnam, j’ai réservé un tour d’une demi-journée avec Susan, une guide locale freelance qui organise des excursions authentiques et personnalisées autour de Can Tho. Susan habite à Can Tho, elle est ultra gentille, très professionnelle et connaît la région comme sa poche ! Elle organise aussi des tours dans tout le delta du Mékong, en bateau ou en scooter (Mỹ Tho, Bên Tre, Soc Trang, Dong Thap, Sadec, Chau Doc et la forêt de Tra Su). Ses parents ont aussi une petite guesthouse à Bình Minh Vĩnh Long, où elle peut vous emmener en scooter.

Pour ce tour, Susan est venue nous chercher à l’hôtel à 5h30 (oui, ça pique, mais ça vaut le coup !). La demi-journée comprend la visite du marché flottant (avec petit-déjeuner vietnamien), une ferme de cacao bio, une usine familiale de nouilles de riz, une usine de bonbons à la coco, un tour en barque à travers les mangroves et les petits canaux bordés de cocotiers, une balade à pied dans les villages pour voir la vraie vie du delta et enfin la visite d’un jardin fruitier.

Le tour dure plus ou moins 6h30 (selon le niveau de l’eau), nous étions 4 et nous avons payé 400,000 VND par personne tout compris (soit 15€).

Pour réserver :

Si vous ne souhaitez pas réserver de tour avec Susan ou auprès de votre hôtel, voilà quelques conseils qui ont leur importance :

  • Arrivez tôt, si possible vers 6h, car il n’y a plus rien à partir de 8h30-9h…
  • Éviter de prendre un gros bateau, car votre batelier aura du mal à se faufiler au milieu des autres barques et bateaux à longue-queue.
  • La balade est assez rapide si vous ne faites que le marché flottant, ne comptez pas y rester la demi-journée, donc prévoyez quelque chose à faire ensuite (comme le marché terrestre) ou retournez à votre hôtel pour le petit-déjeuner, avant de repartir en excursion pour la journée. À noter que la plupart des tours incluent un arrêt dans une fabrique de nouilles de riz et/ou d’un verger type pépinière.
  • Si vous n’avez rien réservé en avance, pas de panique : rendez-vous au quai de Ninh Kieu où vous trouverez des tas de rabatteurs pour les bateliers. Négociez sur place et dites ce que vous voulez voir (marché flottant, arrêt dans une fabrique locale, débarquement au marché terrestre, etc.). Le prix de l’excursion en bateau pour le marché flottant varie entre 350 000 et 400 000 VND.

Si vous avez plus de temps dans la région, il existe d’autres marchés flottants (Phong Dien, Phung Hiep et Tra On), moins accessibles que celui de Cai Rang, plus petits, mais aussi beaucoup plus authentiques.

Maintenant que vous savez comment vous organiser, c’est parti pour les incontournables à visiter à Can Tho !

———

Ce marché flottant est le principal marché de gros dans les environs de Can Tho. Tous les jours, ce sont entre 200 et 500 bateaux qui se retrouvent sur le fleuve pour vendre leurs marchandises. C’est le genre de marché qui est en train de disparaître, au profit des marchés terrestres. Il faut s’y rendre tôt, car le marché est actif entre 6h et 8h30. Nous avons quitté l’hôtel à 5h aux premières lueurs du jour.

Les gros bateaux vendent principalement des fruits et des légumes. Pour indiquer aux acheteurs leur marchandise, les articles sont attachés au bout de longues perches à la proue des bateaux. C’est magnifique… En mars, il y avait beaucoup de pastèques, bananes, patates douces…

Puis, aidés de notre guide Susan, nous sommes partis à la recherche d’un petit-déjeuner local. Ce sont surtout des femmes en petites barques qui se baladent entre les gros bateaux pour vendre des banh mi (le traditionnel sandwhich vietnamien), des pho (la soupe), des banh bao (des petits gâteaux salés cuits à la vapeur et fourrés au porc) et du café/thé. Nous avons opté pour un banh mi et un câ phè sua da (le café glacé viet avec du lait concentré). J’ai adoré cette expérience de petit-déjeuner flottant !

On peut voir que de nombreux bateaux ont des yeux rouges et noirs peints à l’avant de la coque. Selon les croyances locales, ils permettent d’éloigner les mauvais esprits et de protéger les pêcheurs et les vendeurs.

Faire un tour au marché flottant de Can Tho, c’est aussi être témoin de la vie locale et des inégalités. Ce qui frappe surtout, c’est la grande pauvreté dans laquelle vivent ces marchands ambulants. Les familles vivent sur les bateaux, on peut imaginer que leurs maigres revenus ne leur permettent pas d’avoir un mode de vie au minimum confortable, sans accès aux soins ou à l’éducation pour les enfants.

Le lendemain de notre tour en bateau, je suis retournée au centre pour prendre des photos plongeantes depuis le pont de Cai Rang au petit matin.

Dans l’usine locale de Sau Hoai, tout est fait maison. La préparation est colorée de façon naturelle avec des fruits, puis cuite rapidement comme une grande crêpe avant de sécher au soleil sur des plateaux en rotin. Une fois que les « crêpes » sont sèches, elles sont passées dans une machine pour les trancher en tiges qui deviendront les nouilles.

Spécialité de la région du delta du Mékong (surtout à Bên Tre), les 130 000 hectares de cocotiers représentent 78% des cocotiers du pays. Il faut savoir que tout est exploité dans le cocotier : les racines sont utilisées dans la médecine traditionnelle vietnamienne, le tronc sert à confectionner des meubles ou des charpentes, les feuilles servent à confectionner des nattes, des chapeaux, des sacs ou à protéger les toitures de la chaleur et des intempéries, les fibres sont transformées pour fabriquer des paillassons, des semelles ou des cordages, la coque sert à fabriquer des objets d’artisanat (bols, récipients, bijoux, décoration…), de la chair est extraite l’huile de coco (beaucoup utilisée dans les cosmétiques) et le lait de coco est dégusté tel quel (délicieux quand il est frais !), dans les plats ou pour fabriquer les délicieux bonbons ! On peut donc visiter différents ateliers dans le delta du Mékong pour mieux comprendre le travail autour des cocotiers, et ce qu’on en fait, comme les fabriques artisanales de bonbons à la coco.

Je n’avais encore jamais visité de ferme de cacao, j’ai adoré ! Nous avons pu voir comment poussent les cacaoyers et comment en faire du chocolat. Il s’agit de la première et unique ferme de cacao bio dans le delta du Mékong. Avec 2000 cacaoyers, la ferme produit chaque année 4 tonnes de cacao, 1 tonne est utilisée pour faire du chocolat sur place et 3 tonnes sont destinées à l’exportation. Après le tour, on a pu goûter le vrai chocolat et boire un chocolat chaud ou glacé.

Du fait de son emplacement géographique et de son climat, le delta du Mékong est une région très fertile. C’est pour cela qu’on la surnomme le « verger du Vietnam« . Notre excursion n’aurait pas été complète sans la visite d’un jardin fruitier. On y trouve tous les types de fruits exotiques : bananes, fruits du dragon, papayes, fruits du jaquier, goyaves, ananas, durians…

Ces pépinières en bord de Mékong sont gérées par les habitants locaux. Les bancs de jacinthes d’eau permettent de protéger les bords du fleuve des marées qui changent toutes les 6h. Comme pour les noix de coco, tout est utilisé dans la jacinthe. Les feuilles sont utilisées pour envelopper les fruits et les garder au frais, tandis que les fleurs sont utilisées dans la cuisine, pour agrémenter des salades, des soupes ou des hot pot. Les racines servent de fertilisant ou de nourriture pour les cochons.

Les semis sont mélangés aux cosses de riz brûlées, excellent fertilisant, et enveloppés dans des peaux de bananes. Les petites pousses qu’on voit en photo sont des bébé plants de melons d’hiver, mais on a pu voir différents fruits, légumes et herbes pousser.

Le delta du Mékong est composé de 28,000 canaux ! Une balade en barque au milieu des cocotiers est un incontournable si vous venez dans la région. C’est un excellent moyen de découvrir le coin de façon différente, en observant la vie locale qui s’organise autour du fleuve : les pêcheurs, les habitants sur les berges, les petits ponts accessibles qu’en scooter ou en vélo, les enfants qui se baignent…

Les marchés sont le cœur vivant de chaque quartier au Vietnam. Le principal marché terrestre de Can Tho ne fait pas exception. Situé au bord de la rivière Cần Thơ, c’est un endroit typique, coloré et chaleureux où vous rencontrerez une véritable ambiance de marché vietnamien. La balade est particulièrement belle tôt le matin, le marché est plus actif et la lumière est splendide, j’aurais pu y passer des heures !

C’est dans cette vieille maison bourgeoise de Binh Thuy (Nhà cỏ Bình Thủy) qu’a été tournée une scène du célèbre film « L’Amant » de Jean-Jacques Annaud en 1992. Elle offre une magnifique architecture très particulière entre ambiance coloniale française et style traditionnel du sud du Vietnam. À l’intérieur, on y trouve du mobilier d’époque et des collections d’objets. Aujourd’hui, la maison de Binh Thuy est ouverte aux touristes pour 20,000 VND par personne (soit 0,70 €).

Le delta du Mékong est une région un peu carrefour : on y trouve des Vietnamiens, en majorité bien sûr, mais aussi des personnes aux origines chinoises (qui sont devenus commerçants au fil des années), khmères (plutôt agriculteurs) et les Chams, issus de l’ancien royaume Champa. La pagode khmère Munirangsyaram est un bel exemple de cet héritage. Située sur la rue Hoà Bình, elle offre une belle architecture typique khmère.

Une autre très jolie pagode à visiter à Can Tho, d’origine chinoise cette fois-ci. Le temple Ông a été construit par les Chinois à la fin du 19ème siècle (1894-1896), pour vénérer le Dieu Kuan-Kung. La plupart des matériaux (colonnes en bois, piliers, chevrons…) ont été acheminés depuis la ville de Kuang Tong en Chine. On peut retrouver la structure traditionnelle des temples et pagodes chinois, avec l’autel principal, les vases ornementaux, d’anciennes armes chinoises et les magnifiques cercles d’encens qui pendent au plafond.

Dans le delta du Mékong, la plupart des hôtels mettent gratuitement des vélos à disposition pour les visiteurs. C’est un excellent moyen de visiter la région, de se perdre à travers les petits villages, les canaux, les plantations, etc. Comme il fait très chaud en milieu de journée, je vous recommande de partir tôt le matin ou en fin d’après-midi. Demandez à votre hôtel un plan des environs avec les sentiers praticables à vélo.

Le marché de nuit de Can Tho se tient tous les soirs dans deux rues du centre-ville : la rue Phan Bội Châu pour les vêtements, bijoux, coques de téléphone… et la rue Phan Chu Trinh pour la street food. C’est une balade agréable, et je suis toujours fascinée par l’agilité et la rapidité des vendeurs de rue. Vous pouvez acheter de quoi grignoter au marché et vous poser au bord de la rivière à 5 minutes du marché.

Le monastère de méditation bouddhiste Truc Lam Phuong Nam est le plus grand monastère de la région du sud-ouest du Vietnam. Il est assez récent puisqu’il a été inauguré en 2014. C’est une visite intéressante, j’ai particulièrement aimé les deux petites pagodes sur pilotis au milieu d’un étang de lotus. Si vous visitez Can Tho en fin de séjour au Vietnam, passez votre chemin (vous aurez vu assez de temples et pagodes), mais si vous commencez par cette étape ou que vous avez du temps, vous trouverez le monastère impressionnant.

———

Can Tho et plus globalement la région du delta du Mékong peuvent se visiter toute l’année. Les mois les plus chauds sont de février à septembre et octobre est le mois le plus pluvieux. Pour avoir été de nombreuses fois dans le delta, je peux vous dire qu’il y fait toujours chaud ! N’oubliez pas d’emporter une casquette / chapeau, de la crème solaire et de porter des vêtements légers, si possible en coton.

En voiture privée : C’est ce que nous avons fait, nous avons loué une voiture de 7 places avec chauffeur pour environ 90 € pour un trajet aller-retour de Saïgon à Can Tho.

En minibus : L’aller simple coûte environ 5 €, le trajet est direct est confortable et de nombreuses compagnies de bus offrent des départs chaque demi-heure depuis la gare routière de Saïgon. L’une des plus réputées est FUTA Bus Line, vous pouvez vérifier les horaires et tarifs et même réserver/payer directement en ligne.

En bateau : Une autre façon de découvrir Can Tho et le delta du Mékong est de faire une croisière à bord d’un bateau, comme Bassac, Le Cochinchine ou Mekong Eyes. C’est pas mal pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête sur l’organisation, tout est inclus (guide, cabine, repas à bord, visites et excursions…). J’ai eu l’occasion de tester cette expérience en 2018 à mon arrivée au Vietnam pour le réceptif pour lequel je travaille, je vous ferai peut-être un retour plus détaillé dans un autre article si cela vous intéresse.

En avion : L’aéroport de Can Tho est situé à 10 km de la ville et est desservi par des vols directs et quotidiens (ou presque) depuis Hanoi, Saïgon, Danang, Phu Quoc ou encore Nha Trang. Pensez à comparer les tarifs et horaires sur le site Skyscanner, avant de réserver directement sur le site de la compagnie aérienne choisie.

Dans le delta du Mékong, la plupart des hôtels mettent gratuitement des vélos à disposition pour les visiteurs. C’est un excellent moyen de visiter la région, de se perdre à travers les petits villages, les canaux, les plantations, etc. La ville principale de Can Tho peut se faire entièrement à pied et selon l’hôtel où vous restez, vous pourrez y accéder sans prendre de taxi. Certains hôtels mettent aussi à disposition un système de navettes aller/retour vers le centre-ville.

Si vous souhaitez être un peu plus libre et aller un peu plus loin, il vous faudra alors utiliser un taxi local (en utilisant l’application Grab) ou, encore mieux et moins cher, louer un scooter. Un scooter coûte environ 150,000 VND par jour, soit 5 € (à négocier si vous le prenez pour quelques jours).

Le delta du Mékong est réputé pour être le verger du Vietnam. Can Tho, en particulier, est connue pour sa cuisine raffinée ainsi que sa grande variété de fruits et légumes. Voici quelques plats à tester absolument pendant votre séjour à Can Tho :

  • Bánh cống : originaire de Can Tho, c’est un petit snack traditionnellement servi avec une sauce de poisson aigre-douce. C’est un petit gâteau frit composé de haricots verts, de crevettes, d’oignons, d’épices et de farine de riz.
  • Canh chua : soupe vietnamienne salée/sucrée composée de poissons et fruits de mer (anguille, crevette, poisson-chat…), de tomates, de gombo, d’ananas, de tamarin, de pousses de soja et d’herbes fraîches. Traditionnellement, cette soupe raffinée est servie avec des vermicelles de riz ou du riz jasmin cuit à la vapeur.
  • Bún mắm : plat traditionnel vietnamien originaire de la province de Soc Trang. Il se compose de nouilles de riz, de bouillon de poisson, de calamars, crevettes, poisson, aubergines, croquettes de poisson, poitrine de porc rôtie et, comme toujours, de nombreuses herbes fraîches qui viennent relever tous les arômes ! Servi avec du citron vert et du piment.
  • Tous les fruits que vous pourrez trouver ! Can Tho, c’est le paradis des fruits tropicaux : mangues, caramboles, fruits du jacquier (mon préféré !), ananas, pommes cannelle, bananes, longanes (sortes de petits lychees)…

Crédits : Zivvu / Khoquet / Nau An Khong Kho

En plus du marché nocturne et sa délicieuse street food, voilà quelques adresses de restaurants que nous avons testées (et approuvées !) pendant notre séjour :

Sao Hôm – Restaurant très sympa situé sous la halle couverte centrale où se trouvait l’ancien marché central de Can Tho. Le bâtiment a été restauré en 2005 en conservant son style originel. On y mange très bien, les plats sont copieux et abordables et la vue sur le canal rend le déjeuner/dîner très agréable !

Crédit : Sao Hôm Restaurant

Nam Bô Restaurant – Un petit restaurant vietnamien sans prétention situé au rez-de-chaussée de l’hôtel Nam Bô Boutique. Les plats sont bons, les tarifs sont doux et le cadre est agréable. Très bien situé sur le quai de Ninh Kieu.

Crédit : Nam Bô Restaurant

The Lighthouse – Pour un cadre un peu plus chic et une cuisine fusion vietnamienne et française, je vous recommande The Lighthouse. Vous pouvez manger dans la salle intérieure climatisée ou sur la jolie petite terrasse qui surplombe le quai Ninh Kieu. Le service est un peu lent, mais on y mange très bien et les cocktails sont excellents !

Crédit : The Lighthouse

Une autre option que nous n’avons pas testée, c’est de faire un dîner-croisière avec Du Thuyen Can Tho. Tous les soirs, ce bateau-restaurant propose une boucle sur la rivière en dînant au son de la musique traditionnelle du sud. Il y a en général deux départs à 18h et 20h et les plats se commandent à la carte (pas de menu fixe). Je vous conseille de réserver en avance le week-end et en haute saison.

Comme partout au Vietnam, il y a pléthore d’options pour dormir à Can Tho. Si vous êtes de passage pour une nuit, alors je vous conseillerais de rester près du centre-ville pour avoir accès facilement aux principaux points d’intérêt, mais si vous souhaitez passer plus de temps sur place, alors il vaut mieux choisir un hôtel en dehors de la ville, dans la campagne donc. Bon, nous avons passé 3 nuits à Can Tho et sommes restés près de la ville, faites ce que je dis, pas ce que je fais haha !

Nous avons donc passé 3 nuits au merveilleux Victoria Can Tho Resort. C’est un peu l’hôtel phare du coin. L’architecture de charme est clairement d’inspiration coloniale, les chambres sont spacieuses, l’hôtel est très bien équipé. Avec 2 piscines extérieures, un espace pour les enfants, un court de tennis, du tennis de table, une table de billard, de nombreux jeux de société et fléchettes, la location de vélos et un spa… il n’y a pas de quoi s’embêter ! L’hôtel est situé au bord du Mékong et à seulement 15 minutes à pied du centre-ville de Can Tho. Pour réserver, c’est par ici !

D’autres hôtels que je pourrais vous recommander en fonction de votre budget : Nam Bo Boutique Hotel (en plein centre-ville), Can Tho Ecolodge (très bel hôtel responsable) et le sublime Azerai Can Tho (le plus bel hôtel du coin situé sur une île privée, mais aussi le plus cher).

———

J’espère que cette escapade ensoleillée vous aura plu et vous aura permis de vous évader un peu ! Avez-vous déjà visité Can Tho et le delta du Mékong ? Qu’en avez-vous pensé ? Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire, et comme d’habitude, vous pourrez retrouver toutes mes adresses sur Mapstr @lesvoyagesdecamille

2 commentaires sur “Escapade à Can Tho dans le delta du Mékong

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s